Tagliatelle à la farine de châtaigne, courge et champignons



Je suis végétalienne et pas parfaite!! 

Vegan, végétalien, végétarien ou omni, on a tendance à coller des étiquettes sur les gens comme sur les vêtements. Au-delà des définitions, chaque personne est un individu à part, libre de faire ses propres choix et penser ce qu'il veut, à condition de respecter autrui. Je suis végétalienne selon la définition, vegan en transition comme beaucoup, mais je ne suis pas parfaite et soyons honnête, personne n'est vegan 100%. On n'est pas né vegan! Je ne suis pas un modèle, ni en aucun cas ne veut l'être. Je fais des erreurs, j'apprends et mon parcours n'est pas terminé. J'essaye de faire du mieux possible, mais oui on peut toujours mieux faire. Les petits gestes sont aussi importants que les grands, diminuer sa consommation de viande est déjà un pas énorme pour certains, on ne peut pas changer le monde du jour au lendemain! Chacun avance à son rythme, mais avance! 
Ce petit coup de gueule car j'en ai marre de lire les remarques de tous ceux qui critiquent absolument tout. On se plaint (moi en premier) que la grande distribution et les restaurants ne rendent pas accessible la cuisine végétale, mais on se plaint aussi quand elles le font car ce serait soi-disant une démarche purement commerciale. Bien sûr que c'est commercial, mais c'est le but d'une entreprise qui doit vendre pour exister. J'ai la chance de pouvoir travailler sur mon blog et partager mes recettes gratuitement, sans publicité aucune, mais c'est un énorme sacrifice et le monde ne fonctionne malheureusement pas en comptant sur le travail non rémunéré des gens.
Ne critiquons pas les grands chefs français qui élaborent un menu végé au sein de leur restaurant, ne critiquons pas les marques qui proposent une ligne de produits vegan et ne critiquons pas tous ceux qui tentent de s'approcher de la cuisine végétale parce qu'ils ne cessent pas immédiatement de manger du fromage.  Ne donnons pas une image négative des "vegan"! Expliquons nos pensées, partageons nos recettes,  dans la compréhension et la bienveillance et surtout sans aucune violence verbale. La tolérance est la seule voie de communication possible. 
Même si parfois j'aimerais aller vivre dans les bois loin de toute civilisation, j'habite dans une grande ville. J'utilise l'électricité, j'adore les douches chaudes, je ne pourrais pas vivre sans internet, mon ordinateur n'est jamais bien loin, je prends l'avion car je n'imagine même pas parcourir 1500 bornes à pieds pour rentrer chez moi pour les vacances, j'utilise parfois un sachet en plastique car j'oublie mon sac à courses, je continue d'utiliser mes vieilles bottes, j'achète des boites de légumineuses, j'utilise encore de la farine de blé, j'achète de l'avocat et de l'ananas, et comble de l'horreur je commande parfois en ligne: JE NE SUIS PAS PARFAITE!! Pour compenser toutes ces horribles choses, j'essaye d'être attentive sur d'autres: je ne prends jamais la voiture, je marche beaucoup, j'essaye de faire maison le plus possible, de consommer des produits de saison, à km zéro et souvent en vrac, je recycle et donne, je fais mes produits d'entretien, j'achète des produits pour le corps non testés sur les animaux, je mange végétal, je privilégie les petits commerces, etc.
Mes mots vont sûrement susciter l'indignation de certains, mais je voudrais vraiment que la cuisine végétale se démocratise, qu'on n'associe plus jamais vegan à extrémisme ou secte. Vegan est un mot universel, compris de tous. Il veut dire respect pour chaque être vivant quel quel soit, sans aucune distinction, mais aussi respect de soi. On a tous parfois des moments de tentation, ne vous rendez pas malade parce que vous avez mangé par accident un gâteau contenant un oeuf. Personne ne viendra vous juger, PERSONNE N'EST PARFAIT!   
Démocratiser et rendre accessible la cuisine vegan est une chose importante qui me tient très à coeur. Aidez-moi à faire passer le message avec humour et bonne humeur, je compte sur vous!

Après ce petit moment de vérité suite à de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux à propos de sujets divers et variés, voici la recette du jour. J'aime pétrir la pâte à la main pour me détendre, j'ai donc préparé mes pâtes avec de la farine de châtaigne. J'ai pris le temps de faire ce que j'aime et qu'est ce que ça fait du bien! Le résultat était au rendez-vous, on s'est régalé! J'espère vous donner l'envie de mettre la main à la pâte ;-)



Temps de préparation: 40 minutes environ
Temps de repos: 30 minutes
Temps de cuisson: 20 minutes + quelques minutes pour les pâtes

Ingrédients pour 4 personnes:

Pour 600 g de pâtes fraîches:
  • 160 g de farine de châtaigne
  • 200 g de farine de blé complète  ou de farine de sarrasin  pour une version sans gluten
  • 240 g d'eau
Pour la sauce:
  • 200 g de champignons frais ( ici des "Pioppini")
  • 1 belle tranche de courge (environ 500 g)
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à c. de sauge séchée
  • 1 c. à c. de thym séché
  • 1/2 c. à c. de noix de muscade
  • 1 pincée de cannelle
  • 3 c. à s. d'huile d'olive
  • Sel
  • Poivre
  • Facultatif: 1 c. à c. bombée de poudre de cèpes


Préparation:

1. Mélanger les farines et l'eau. Pétrir jusqu'à obtention d'une pâte homogène et lisse. Couvrir et laisser reposer au minimum 30 minutes au frigidaire. 

La pâte peut se préparer la veille.





2. À l'aide d'une machine à pâtes, façonner les tagliatelle. Commencer par faire des bandes de pâtes régulières, similaires à des feuilles de lasagne, puis les couper en tagliatelle

Conseils: la pâte ne doit pas être trop fine, contrairement à la pâte faite avec la farine de blé. 
Veiller à bien fariner la pâte (et le plan de travail) au fur et à mesure pour qu'elle ne colle pas. 



Vous pouvez très bien faire des tagliatelle à la main, sans machine. Cliquez ICI pour savoir comment faire.

3. Réserver les pâtes sur un linge fariné ou une feuille de papier cuisson en prenant soin de les espacer l'une de l'autre. Les pâtes peuvent être laissées à sécher à l'air libre. Elles vont alors durcir et pourront se conserver. 
Éviter par contre de les mettre au réfrigérateur. Elles deviendraient humides et collantes. 





3. Préparer la sauce: dans une sauteuse, faire revenir une gousse d'ail dans l'huile d'olive avec les herbes et les épices. 



4. Peler et épépiner la tranche de courge. Couper en cubes et verser dans la sauteuse. Saler et poivrer. Bien mélanger à feu moyen pendant quelques minutes. 


5. Pendant ce temps, nettoyer les champignons. Couper la base terreuse et les passer rapidement sous l'eau pour qu'ils n'absorbent pas trop d'eau. Égoutter et sécher. 

Si vous utilisez des champignons de Paris, laissez les plus petits entiers et coupez les plus gros en tranches.

6. Insérer les champignons dans la sauteuse et ajouter la poudre de cèpes. Bien mélanger, puis couvrir et laisser 12 minutes environ sous couvercle en remuant de temps en temps.





7. Faire chauffer un grand volume d'eau pour les pâtes. Quand l'eau bout, saler avec du gros sel, attendre que l'eau bout à nouveau et verser doucement les pâtes. Mélanger délicatement avec une grande cuillère en bois. La cuisson des pâtes fraîches est très rapide. 2-3 minutes sont bien suffisantes. Égoutter.



8. Verser les pâtes sur les légumes et mélanger. Servir de suite.

Bon appétit!







Commentaires

  1. Ca m'a réjouie de lire ce texte en préambule ;-)
    Le passage sur "oh c'est un effet de mode et cette vague commerciale n'est qu'opportunisme" me parle !! Car oui, tu le dis, BIEN SUR que ça fait tourner le commerce !!!Mais bon sang, si l'idée générale est d'aller vers une consommation sans cruauté animale, TANT MIEUX !
    Non mais ;- )))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, tout est commercial de toute façon, les produits bio, végétariens, sans gluten, etc. Mieux vaut quand même aller dans cette direction, plutôt que de continuer à massacrer les animaux pour leur viande, lait, fourrure, etc. Si même Mac Do s'y est mis, c'est qu'il y a du marché. Voyons le positif, de plus en plus de personnes se tournent vers une alimentation végé et ça c'est bien! Bisous :-)

      Supprimer
  2. Que tes paroles sont belles! il n'y a rien à ajouter. Voir le positif pour avancer... MERCI Stéphanie. Que la vie te sois aussi douce que tu l'es avec les autres. Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes voeux Annick!! J'ai toujours tendance à voir le positif, mais je vis un peu dans le monde d'Alice au pays des merveilles dans le sens ou je n'imagine même pas comment il est possible de faire du mal à quelqu'un, animaux compris. Parfois j'en sors et ça fait vraiment mal!! Je vais faire comme le capitaine Nemo et embarquer sur le Nautilus ;-) Passe un bon we!

      Supprimer
  3. Que cet "effet de mode" profite à tous et surtout aux animaux... Jolie recette d'automne, il faut vraiment que je tente de faire mes propres pâtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère l'effet de mode vegan que l'effet de mode "fourrure" il n' a encore pas si longtemps de cela!! Et je suis convaincue que l'alimentation végétale représente le future, même si le chemin est encore long, les mentalités changent!!

      Supprimer
  4. Merci Stéphanie, Pour la recette mais surtout pour ton petit coup de gueule. Je suis entièrement d'accord avec toi. Continue à nous faire partager un petit bout de ta vie et tes très bonnes recettes, et ne Prend pas trop à coeur tout ces donneurs de leçons qui pensent qu'ils sont meilleurs que les autres.Merci pour ta générosité Et vive les vegans non extrémistes :-)
    Christine(de Normandie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas Christine, je prends les remarques avec une belle dose d'humour! Je n'ai pas eu de remarques personnelles, mais lire les commentaires de certaines personnes sur les réseaux sociaux est vraiment effrayant (sur des sujets variés)!! Vegan ou non vegan, certains ne sont pas capables de discuter sans insulte, critiquent tout et n'importe quoi donnant des leçons aux autres et ça à l'art de m'énerver. Mais qu'espèrent-ils montrer en imposant leur point de vue sans aucun respect de l'autre?
      Bon ici heureusement on est tous cool et bienveillants et j'en suis très heureuse, j'ai des lecteurs formidables :-)
      Douce nuit :-)

      Supprimer
  5. Allez hop, je ne peux pas passer à côté de ce coup de gueule sans prendre le temps de te répondre ! Comme toujours, même en colère, tu es d'une diplomatie exemplaire, bravo ! Je suis d'accord quasiment avec tout ce que tu as écrit, bien évidemment. Comme toi, je suis une végétalienne à tendance végane, c'est à dire végane autant que j'arrive à l'identifier (parce qu'on ne nous aide pas souvent à savoir ce qu'il y a dans ou derrière un produit, surtout hors alimentaire ! Ca, ça me fout en boule !). Bref ! 100% d'accord pour l'imperfection de chacun, du droit à chacun de faire ce qu'il veut, DANS LA LIMITE DU RESPECT DE L'AUTRE, ce qu'on oublie souvent, en particulier quand on achète une fringue sans penser à la vie qu'on fait mener à la personne qui l'a produite... (Ca, ça me met en rage !). Heureusement, j'ai un côté fataliste qui me sauve de la folie (ou plutôt de la dépression aggravée) parce que je sais que quelques soient les horreurs que l'être humain va continuer à engendrer, la terre continuera de tourner (et même si elle saute, l'univers s'en remettra ;-)) mais même si je sais que la vie est courte, et que ceux qui souffrent ou ont soufferts (humains et animaux bien sûr), finiront par ne plus souffrir quand leur vie se terminera, je ne peux plus accepter de participer à cette souffrance dont j'ai conscience, et je ne veux plus vivre dans l'ignorance des conséquences de mes actes. Pour cela, j'ai compris que j'étais seule décideuse de mes acquisitions (achats, trocs, récupérations) et si je suis contre tel ou tel système (élevage, grande distribution, etc.), il me suffit simplement de ne plus y mettre le moindre centime puisque c'est le meilleur moyen que j'ai de m'y opposer. Et tant mieux si l'industrie alimentaire saute sur le filon végane, sur le filon bio pour se faire plus de fric parce que ça touche un grand nombre d'individus... Même si ça me fait mal de savoir que derrière, il reste de la souffrance humaine (j'ai vu dernièrement un reportage sur Lidl, en exemple), que la terre continue d'être maltraitée (bio "intensif")... personne n'est parfait... et notre vie d'occidental est tellement confortable et les horreurs qu'on nous montre chaque minute sur nos écrans sont tellement effrayantes qu'il est bien difficile de blâmer ceux qui sont pris au piège du système, un peu comme Néo avant qu'il avale la bonne pilule...

    RépondreSupprimer
  6. Je suis trop bavarde... j'ai été obligée de couper mon message en 2 !
    Je dis le plus souvent à ceux qui m'entourent, qu'ils soient bornés, à l'écoute et en transition sur le bio ou les alternatives alimentaires, qu'il faut faire ses choix en conscience et les assumer, c'est la base ! Mais la vie est courte et l'important est d'être heureux avec les choix qu'on a faits.
    Quand aux jamais contents, extrêmistes, alarmistes, simples frileux à l'idée de perdre leur petit confort ou ordinaires fouteurs de bazar (oups, j'ai failli écrire un gros mot), qu'il est doux de les ignorer... J'ai commencé par éviter tous les journaux TV (quand y'a vraiment un drame, on est assez vite informé par l'entourage de toute façon), rien que ça, c'est bon pour le moral, puis à cibler l'information qui m'intéressait. Sur internet, j'évite les sujets qui partent en live, même si je me fais régulièrement avoir à lire les commentaires d'un post qui me donnait envie de répondre (comme le tien ce soir) et où le niveau des remarques va me décourager finalement (heureusement, pas chez toi !). Que c'est bon de ne pas rentrer dans toutes ces polémiques improductives, où seuls la méchanceté et l'intolérance tirent leur épingle du jeu... On peut penser que je fais l'autruche à éviter les infos, à limiter mes accès sur Facebook ou d'autres sites mais qui a dit qu'on était obligé de vivre connecté avec l'ensemble de la planète à chaque minute ??? Aahhh, une cabane au fond des bois...
    Gros gros bisous et encore merci pour ton message du jour
    PS : ta recette a l'air bien sympa aussi, surtout que j'ai investi dans une machine à pâtes il y a peu... miam !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois faire l'autruche sauve la vie tu as bien raison!! Comme toi je ne regarde plus les journaux TV, je choisis mes sources d'information. Je ne te raconte pas le niveau des chaines nationales italiennes!! Je ne regarde plus les vidéos sur les abattoirs, sur la souffrance des animaux, des enfants et des innocents, ça fait trop mal et on se sent vraiment impuissant. Alors on essaye d'améliorer le monde autour de soi avec des petits gestes, un partage, un sourire ou un simple merci. Si la haine entraine la haine, la bonne humeur est contagieuse.
      Le fait que certaines grandes chaines alimentaires se mettent au vegan n'est pas une mauvais chose. Quand j'étais au lycée (je ne mangeais plus de viande, mais encore du poisson), j'étais ben contente de pouvoir prendre un burger au "fish" (le végé ça n'existait pas à l'époque). Aujourd'hui, je n'y mettrais plus les pieds, mais j'ai aussi une maturité différente. Je ne connais pas beaucoup d'étudiants qui se mijotent des petits plats de légumes tous les jours! J'ai maintenant cette attention pour mes enfants, mais la situation est différente. Diversifier l'alimentation végétale à tous les niveaux est un grand pas, on doit la rendre accessible à tous pour qu'elle devienne normale et non plus l'exception, pour que tous puissent consommer en connaissance de cause. Idem pour les vêtements! Trouver des vêtements chauds pour les enfants sans plume ou laine est vraiment difficile, perso je galère vraiment!! Bref on veut du choix dans tous les domaines, à tous les niveaux!! Le bio reste cher et décourage énormément de personnes, c'est tellement dommage.
      Je t'embrasse, passe un bon dimanche :-)

      Supprimer
    2. C'est vrai que "bio", "végé", "végane", "local", "de saison" sont des expressions qu'on entend de plus en plus et c'est un très bon signe de changement des mentalités... qui finira, on peut l'espérer, par faire évoluer les comportements.
      Etant un peu trop sensible et surtout d'une empathie extrême parfois, certaines de mes prises de conscience peuvent devenir très douloureuses. Alors j'oscille entre révolte et abandon... entre envie de partager et besoin de fuir...
      Bon, je vais pas finir l'année sur une humeur déprimante... J'ai pris de bonnes résolutions pour 2018 ! Ne rien acheter de neuf (hors consommables) et mettre à jour mes petites fiches de cuisine pour passer moins de temps à chercher des recettes au quotidien et donc passer plus de temps en asso, à militer ou simplement à aller boire un coup en ville !
      Et toi, des résolutions pour 2018 ?
      Un dernier gros bisou pour terminer 2017 ;-)

      Supprimer
  7. Je t'approuve tout à fait Stéphanie ! La question qui se pose à propos de de ces alternatives végétales, qui en effet se multiplient en supermarché notamment, est celle de leur composition (car ça peut être tout végétal et pas terrible, déjà nutritionnellement parlant) et de leur prix (pas forcément justifié). Merci pour cette belle recette, je la note ! je ne me suis encore jamais lancée dans la confection de pâtes fraîches, un jour peut-être ?(procrastination quand tu nous tiens ...). Amitiés, Fabienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la composition tu as bien raison! L'idéal serait d'éviter les produits industriels (à tous les niveaux), n'utiliser en cuisine que des matières premières et faire tout maison. Mais soyons réaliste, entre le travail, la famille, les milles occupations, c'est vraiment difficile et beaucoup se tournent vers des produits de supermarché. C'est vraiment terrifiant de lire qu'il y a tel ou tel produit dans la composition d'une boite de conserve, d'un gâteau confectionné ou d'un plat préparé. Lire les étiquettes demande des compétences que peu de personnes ont. Quels en seront les effets sur notre santé?? Mieux vaut faire ses pâtes et ses gâteaux maison en suivant les recettes de le fée Stéphanie ;-) J'ai de la chance car ici on trouve beaucoup de produits de bonne qualité, des légumineuses aux fruits et légumes en passant pas les farines, mais là non plus, on n'est jamais à l'abris de rien, c'est vraiment triste.
      Je ne te laisse pas sur une note négative, les pâtes de la recettes sont une petite merveille!! Passe un très bon we :-)

      Supprimer
  8. Bonjour Stéphanie! et bien moi non plus je ne suis pas parfaite!!! mais comme vous je m'applique au quotidien pour moins de souffrance animale et humaine aussi. Je vous remercie de votre bienveillance et vous remercie aussi de m'accompagner dans ma cuisine. Vos recettes débordent d'amour et de générosité; ce ne serait pas le cas si vous n'étiez pas une personne si lumineuse! Bien à vous.(la pâte repose dans mon frigo lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui l'est? Personne ;-)
      Merci pour vos mots qui me touchent beaucoup. J'ai eu tellement de merveilleux messages ce we!! Je me souviens des débuts du blog et de mon premier message, que d'émotions!! Je lis encore chaque message avec autant de plaisir, et je vous en remercie infiniment!!
      Très belle fin de soirée ma chère Nathalie :-)

      Supprimer
  9. Cette assiette de tagliatelles est bien appétissante.

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour vos superbes recettes ! C'est un plaisir de les faire car les photos sont très belles et donnent envie de manger dans l'instant. J'ai fait déjà pas mal de vos recettes avec toujours beaucoup de succès auprès de mes convives. Je ne passe un jour sans aller voir soit votre blog, soit ouvrir votre livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chantal pour votre message qui me fait bien plaisir! Très bon we :-)

      Supprimer
  11. Bonsoir, Stéphanie. Expérimentées ce midi ! un peu trop épaisses mais elles se sont tenues à la cuisson, sans se casser ! Je les ai accompagnées du reste de tofu fumé façon bourguignon dégusté hier soir ! délicieux.. La fée Stéphanie, présente sur nos tables de fêtes , c'est chouette, et puis aussi la buche que je n'ai pas pu rouler parce que mon biscuit un peu trop épais mais pas grave, je l'ai monté en mille-feuilles avec de la ganache et du lait de coco battu façon chantilly, dans un moule à cake ; quelques heures de frigo plus tard, démoulage parfait, recouvert de ganache et ma bûche plus vraie que vraie ; et les chocolats pralinés de Stéphanie....bref MERCI ! Très bonnes fêtes à vous et votre famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Monique, un grand merci pour votre retour!!
      Je vous souhaite une très belle fin d'année :-))

      Supprimer
  12. Bonsoir, Stéphanie. J'ai besoin de vos lumières, s'il vous plait. j'ai testé plusieurs fois cette recette avec la farine de sarrasin.. la pâte est très friable et se casse, ne colle pas aux doigts mais colle au rouleau dès qu'on l'étale..... qu'en pensez vous ? J'ai beau fariner, rien n'y fait.. peut-être n'ai-je pas assez pétri avant ? Je souhaitais présenter cela à un atelier de cuisine sous forme de pâte à ravioli mais là, je suis perdue. Avez vous une idée ? un grand merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Monique, essayez de mettre un peu de fécule avec les autres farines ou saupoudrer la pâte de farine de pois chiche plus granuleuse. La pâte colle au rouleau même en farinant bien la pâte avant de passer le rouleau? Les pâtes sans gluten sont moins élastiques et donc un peu plus difficiles à travailler, mais la farine de sarrasin colle bien moins que celle de riz. Vous pouvez aussi étaler la pâte sur une feuille de papier cuisson pour qu'elle ne colle pas au plan de travail. J'espère que la prochaine fois sera la bonne!

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser vos avis et commentaires, ils feront vivre le blog. Merci!

La Fée Stéphanie | Mentions légales | Design + Graphisme : Catherine Surr