Orge perlé à la courge façon risotto et sa poêlée de pleurotes, recette cruelty free


Ce matin, je n'avais aucune idée, mais alors vraiment aucune, de ce que j'allais bien pouvoir préparer pour le repas. Il faut dire qu'il ne me restait même pas une carotte dans le frigo, ce qui n'est pas très stimulant. Heureusement en faisant les courses et en voyant les légumes et les céréales sur les étalages des marchés, on a vite des idées. Une tranche de courge, des champignons, un bouquet de persil et de l'orge perlé, mon plat était tout trouvé! Beau, coloré, complet et délicieux, on a tous aimé, même le plus difficile de la famille! 



Temps de préparation: 20 minutes environ
Temps de cuisson: 70 minutes au total

Ingrédients pour 4 personnes:

Pour l'orge façon risotto:
  • 300 g d'orge perlé
  • 60 ml de vin blanc
  • 750 ml de bouillon de légume salé
  • 1 gousse d'ail
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive pour la cuisson


Pour la crème de courge:
  • 400 g de courge (environ) poids de la courge épluchée
  • 1 peu d'eau de cuisson
  • sel
Pour la poêlée de pleurotes:
  • 400 g de pleurotes (ou les champignons frais de votre choix)
  • Persil frais
  • Sel
  • Poivre
  • 1 gousse d'ail
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive pour la cuisson
Préparation:

1. Éplucher la tranche de courge , ôter les filaments et les graines. Couper en cubes et cuire à la vapeur pendant environ 20 minutes. Le temps de cuisson  peut varier d'un appareil à l'autre. La courge doit être suffisamment tendre pour pouvoir la mixer. 



2. Verser les cubes de courge dans le bol du mixeur et mixer avec si besoin un peu d'eau de cuisson pour obtenir un mélange bien lisse et homogène. Saler. Réserver. 



3. Nettoyer et couper les champignons.

 Couper la base du pied des champignons et éliminer toute trace de terre. Sachez que pour préserver l'arôme des champignons de cueillette, il ne faut ni les laver ni les peler. Retirer au préalable les parties abîmées et la base terreuse, il suffira ensuite de les nettoyer avec un linge humide, puis sec. 



J'enlève les lamelles des pleurotes avec un couteau. Ma belle-maman, grande cuisinière, m'avait expliqué qu'elle préférait les retirer car elles donnaient un aspect peu appétissant au plat après la cuisson. Elle m'a donc transmis cette habitude.






Couper les champignons en morceaux de taille régulière pour une cuisson uniforme.



4. Verser les champignons dans une poêle avec une gousse d'ail et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Saler, poivrer et faire cuire pendant 20 minutes à feu moyen. 


5. Laver et hacher finement le persil. Saupoudrer sur les champignons. Réserver.


6. Verser 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et l'ail  dans un wok pour cuire l'orge façon risotto. Quand l'huile sera chaude, verser l'orge et bien mélanger à feu vif pendant 1 minute.


7. Verser le vin blanc sur l'orge et mélanger, toujours à feu vif. 



8. Quand le vin se sera évaporé, ajouter 1/3 du bouillon de légumes, mélanger et porter à ébullition puis baisser le feu. Mélanger régulièrement et verser le reste du bouillon au fur et à mesure que l'orge l'absorbe. Il faudra environ 20 minutes à feu doux pour que l'orge soit bien cuit et que le risotto ait un aspect crémeux.





9. Une fois l'orge prêt, incorporer la crème de courge et mélanger. 




Pour servir, disposer l'orge à la courge dans une assiette creuse et parsemer de champignons. Saupoudrer d'un peu de persil fraîchement haché et d'un peu de poivre moulu.

Très bon appétit!




Commentaires

  1. J'avais pas d'orge mais j'ai fait avec du riz rond et c'était très bon. Je referai !

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Stéphanie ! Cette recette me faisait de l'oeil depuis un petit bout de temps, je l'ai enfin testée ce soir et c'était un vrai délice ! C'était d'ailleurs la première fois que je mangeais de l'orge, belle découverte ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Lisa pour ton retour! :-)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser vos avis et commentaires, ils feront vivre le blog. Merci!

La Fée Stéphanie | Mentions légales | Design + Graphisme : Catherine Surr